Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette fouque - site presse

Antoinette Fouque (http://www.antoinettefouque-presse.com/) fait la connaissance de Jacques Lacan dans les années 60. Elle oeuvre comme critique avec deux sociétés d'édition en plus de l'enseignement. Après des études supérieures en Lettres, la jeune femme a exercé la profession d'enseignante. C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque dirige des débats sur la sexualité féminine sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe.

Par le biais des Editions des femmes, Antoinette Fouque valorise la création féminine. C'est en coudoyant les milieux intellectuels que, Antoinette Fouque se rend compte à quel point les femmes n'occupent que peu de place dans le milieu du livre. Les livres dont les auteurs sont des femmes sont présentés dans sa première librairie dans le 6e arrondissement de Paris. Elle fonde Les Editions des femmes au tout début de la décennie 1970. Les Librairies des femmes voient le jour dans la foulée.

Antoinette Fouque s'engage pour la cause des femmes dans le monde entier

Cette militante de toujours meurt à Paris en 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses décorations françaises dont la Légion d'honneur. A l'ONU et partout dans le monde, Antoinette Fouque diffuse la parole des femmes. Avec le MLF lors d’une manif parisienne, elle clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Toutes les luttes ont été appuyées par Antoinette Fouque.

Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin à outrance, il soutient la place de mère. Dans les pages de plusieurs essais, L'écrivaine détaille la féminologie. Antoinette Fouque fait naître le terme "féminologie", car elle a une détestation pour les "-isme" qui, d'après elle, renvoient à une doctrine. En 2013, elle a dirigé la parution du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis quarante siècles.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Au coeur des années 60, Antoinette Fouque devient maman, elle est alors confrontée aux difficultés qu’une femme rencontre quand elle assume ses rôles de mère et de femme alors qu'elle a une profession. Antoinette Fouque étudie d'abord dans les Bouches-du-Rhône puis s'installe à Paris. La Marseillaise est toujours étudiante lorsqu'elle se marie. C'est à Marseille que se passe son enfance.

Les articles